Blog Officiel Stranglers France

The Classic Collection: à l’occasion de la tournée française 2017, Stranglers-France organise un jeu concours

mardi 12 février 2013

Interview exclusive de Baz Warne pour Stranglers-France

Bonjour Baz, nous sommes très heureux de faire cette interview avec toi. Ce sera l’occasion de mieux te connaître et d’échanger ensemble sur l’année écoulée qui a été très fructueuse et sur celle qui ne fait que commencer. Baz, en France, une très forte majorité de fans pense que ton arrivée dans le groupe a été décisive : retour à 4 avec une démarche artistique plus proche de la réalité du groupe. Tu es donc considéré en France comme l’homme du renouveau. Quel est ton sentiment après ces 6 premières années écoulées ?

Bien, N’oublie pas que j’ai rejoint le groupe en 2000 et passé 6 ans comme guitariste des Stranglers MK III avec Paul Roberts au chant, j’étais donc à l’aise avec les parties de guitare du groupe.
Quand Paul a décidé de quitter le groupe, nous devions prendre la décision d’engager un autre chanteur ou bien d’essayer tous les quatre. Je chantais les chœurs avec JJ et parfois, lorsque Paul arrivait en retard aux répétitions, on n’attendait pas après lui et on commençait tous les 4 avec JJ et moi au chant. On ne pensait pas alors que Paul nous quitterait mais on a commencé à se dire que si nous devions le faire, c’était possible.  
Je pense que le groupe était revenu à une approche plus rock avec l’album « Norfolk Coast » et on a  donc commencé à écrire des chansons dans cette lignée. Ce n’était pas prémédité, ça s’est fait comme ça. Je composais beaucoup de nouveaux titres et ça semblait naturel que je chante mes chansons et que JJ chante les siennes. Ce sont toutes des chansons des Stranglers après tout !
Maintenant, 6 ans après, il me semble que ça a toujours été comme ça. Nous avons sorti 2 albums vraiment bons, « Suite XVI » & « Giants » et tout le monde nous réclame à nouveau… Je ne dis pas que c’est grâce à moi bien entendu mais l’apport de sang neuf est toujours une bonne chose je pense… Bien que je fasse partie du groupe depuis presque 13 ans, beaucoup de personnes me considèrent toujours comme le petit nouveau, ce qui est vrai.


Baz, parle-nous de ta façon de composer. Travailles-tu systématiquement avec JJ ? Où gardes-tu une certaine indépendance ? Tu enregistres déjà seul ou seulement avec le groupe ?
Les compositions et l’inspiration proviennent d’endroits et de périodes différents. Il est bien évident que JJ et moi ne sommes pas toujours ensemble, donc lorsque j’ai une idée pour une chanson à la maison par exemple, j’enregistre les accords, les paroles, le rythme ou quoi que ce soit d’autre qui me passe par la tête. Si l’idée persiste et me revient sans cesse à l’esprit, ce qui est souvent le cas, je vais la travailler un peu plus...mais pas trop. JJ procède exactement de la même manière et lorsque finalement on se retrouve, on reste ensemble quelques jours, autour de quelques bouteilles et de nos guitares, et on partage nos idées. Si une idée nous interpelle, on met tout le reste de côté et on se concentre dessus… Voilà comment naît une chanson… On ne se réunit pas pour rien, il nous faut des idées à partager pour ça… Se réunir sans rien et partir de zéro ça ne fonctionne pas avec nous… Bien qu’on l’ait déjà fait… en fait il n’y a pas de règles. On a écrit des tas de morceaux compliqués en un jour… d’autres titres nous ont pris des jours et parfois des semaines… Je composais seul lorsque j’ai rejoint le groupe mais ça demande beaucoup de temps et d’implication… J’aime trop être dans un groupe ! Mais j’ai des chansons que j’ai composées et qui ne sont pas dans le style Stranglers, donc on ne sait jamais…

Quel sont les nouveaux domaines musicaux que tu aimerais explorer avec les Stranglers ? 
Bien on en a exploré quelques –uns déjà en presque 40 ans !
Chacun dans ce groupe a une très bonne imagination côté musique et si quelqu’un a une idée, la présente au groupe et si c’est bon, on va l’explorer… Jet et Dave apportent beaucoup de choses aussi en termes d’arrangements et je pense que c’est une bonne chose d’élargir son champ musical. Cependant la frontière est mince entre l’expérimentation, l’art, la créativité et l’auto-complaisance… Mais on essaiera de nouvelles choses si on le sent… 

Les précédents albums du groupe (période Cornwell) avaient tous une empreinte conceptuelle, musicale ou visuelle très originale. As-tu un projet qui se démarquerait vraiment des trois derniers albums ou alors faudra t-il attendre un nouvel album solo ?
C’est difficile à dire… On ne va pas sortir des sentiers battus et dire « on veut faire un titre du genre science-fiction, hardcore, acid jazz, psychédélique ou une suite en 8 mouvements » mais on peut y être amené si la chanson nous l’inspire… c’est dur à expliquer… On veut juste écrire de bonnes chansons pour les Stranglers et voir ce qui en découle…

Existe-t-il pour toi des titres plus difficiles à jouer et inversement d’autres nettement plus accessibles ? 
Non je ne vois rien de difficile pour être honnête… Certaines choses sont plus difficiles à interpréter que d’autres oui, mais je peux tout jouer…

Vous jouez peu des chansons des années 80 (Feline ou le Gospel entre autre) Pourquoi ?
C’est marrant que tu mentionnes Feline car je pense qu’on va jouer 2 titres de cet album durant la tournée Britannique en mars prochain… Il y a 2 tournées de ça, on a fait « Two Sunspots » de « The Gospel… »… Avec 17 albums au compteur c’est pas toujours facile de décider quoi jouer… Les titres issus de Feline sont tous acoustiques et je sais que l’album a été un très gros succès en France, mais ces dernières années on voulait retourner à un son lourd et agressif… Mais on est peut-être prêts à redevenir gentils maintenant…

Baz, le groupe connait un grand succès en ce moment et cela à tous les niveaux (public comme média), as-tu le sentiment que le groupe s’était peut-être un peu perdu ces dernières années ? 
D’une certaine manière peut-être oui… Mais ça arrive à tout le monde non ? Ils ont assuré et ne se sont jamais séparés… Ils ont fait des tournées et sorti des albums… Qu’ils soient bons ou non c’est une histoire de goût, mais les Stranglers sont toujours là… Et comme tu l’as dit, plus populaires que jamais… Je pense que tout le monde perd la foi en ce qu’il fait à un moment ou un autre, à différents niveaux… 40 ans c’est beaucoup pour rester ensemble, rester intègre envers soi et envers son art mais ce groupe est endurant… essentiellement parce qu’il ne sonne comme aucun autre groupe et que nous sommes tous de bons amis…

Tu joues avec une "Fender Telecaster" noire sur scène, un choix logique et cohérent avec le son du groupe… Qu’a donc la Telecaster de si spécial ?
Bien si jamais tu as vu des photos de moi avant que je ne rejoigne le groupe, tu auras remarqué que j’ai toujours utilisé une Telecaster… J’ai enregistré avec différentes guitares et utilisé une "Les Paul" [NDLR : Gibson] sur scène de temps en temps avec d’autres groupes, mais j’ai eu ma première Telecaster à 18 ans après en avoir rêvé depuis que j’étais gosse…  Et je possède toujours la même. Lorsque j’ai passé l’audition pour le groupe il y a des années j’utilisais cette guitare. J’en ai 5 ou 6 maintenant et elles sont toutes différentes.

En France de nombreux fans aimeraient être surpris voire même secoués… Devons-nous nous attendre à des évolutions en terme de son et de compositions ? Peut-on imaginer une rupture avec l’univers musical des 3 derniers albums ?
Wow, quelle question surprenante ! Ha ha rupture et changement d’univers musical ? Je pensais que nous vous avions suffisamment choqués et surpris déjà… Je pense vous avoir déjà répondu lors de la quatrième question, désolé ! Mais oui, vous pouvez vous attendre à tout…

Peux t-on espérer que sorte prochainement et officiellement un disque acoustique ? Toi et JJ semblez prendre beaucoup de plaisir à cet exercice.
On aime jouer en acoustique c’est sur mais il est peu probable que nous allions publier un album de ce type en ce moment. Nous ne serions pas contre mais il faut attendre le bon moment pour sortir un album comme ça… Beaucoup de titres ont été créés avec des guitares acoustiques, ce ne serait donc pas si difficile ni même hors de propos je suppose…

Pour finir, tu connais maintenant un peu la France. Et contrairement à tes compatriotes qui disent souvent du mal de notre si beau pays (!!!), que peux tu nous raconter à ce sujet ?
J’aime la France ! J’ai fait des tournées dans votre pays de nombreuses fois, c’est un pays très beau, très cultivé et excitant. J’ai un frère qui vit à côté de Toulouse avec sa famille et il aime la France aussi… Je vais souvent lui rendre visite et j’ai de bons amis à Paris et Lille. En 2011 JJ et moi avons traversé le pays depuis le nord de l’Angleterre où je vis, jusqu’au sud de la France où JJ possède une maison, pour composer et passer du bon temps. C’était étonnant… et je ne parle même pas de la nourriture Française ! J’adore la nourriture Française… Je pense que beaucoup de Britanniques ont des idées préconçues et stéréotypées sur la France, tout simplement parce qu’ils n’y sont jamais allés… Je ne connais pas une seule personne qui soit venue en France et qui n’ait pas aimé ce pays… Si des gens n’aiment pas la France ou les Français c’est leur putain de problème… Ils ne savent pas ce qu’ils perdent…

Dernière question : Quand viens-tu vivre en France (et y payer moins d’impôts) ?
Comme mon frère vit en France il n’est pas impossible qu’un jour je ne vienne pas y vivre aussi, on ne sait jamais… J’aimerais bien …

Baz, nous te remercions d'avoir répondu à nos questions et nous souhaitons "au petit nouveau" le meilleur des avenirs avec les Stranglers.


Thanx'n'Black : Agnes (traduction/corrections) - Fred (traduction)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

questions intéressantes, bonne interview sympa à lire...

youz

Anonyme a dit…

Bonne interview , merci ...

Nathalie

Anonyme a dit…

Merci !

Tominblack

Anonyme a dit…

Décidément un gars sympa ,Baz!
Quitte à rendre jaloux nos amis britanniques, viens donc habiter en France!!et nous faire pleins de concerts!
merci pour l'interview!

Jean François a dit…

Superbe interview, bravo!
Cordialement

Jean François