Blog Officiel Stranglers France

Et pour bien commencer l'année...
EN JANVIER, UNE INTERVIEW EXCLUSIVE DE BAZ POUR STRANGLERS-FRANCE

lundi 17 mars 2014

Ruby Tour : Apollo à Londres, par Oliinblack


Tout d'abord, je dois dire que c'est la deuxième fois que j'assiste à un concert dans la capitale britannique.  En effet, je suis allé au concert de « From The Jam » au Clapham Grant en novembre dernier.  L'enthousiasme et la ferveur du public anglais célébrant leurs groupes fait vraiment chaud au cœur.  Ils connaissent les paroles, chantent durant deux heures, dansent, pogotent, un public incontestablement différent du continent.  Une fois qu'on y a goûté difficile de ne pas y retourner.
L'Apollo* est très facile d’accès, magnifique bâtiment, très belle salle, la fosse est faites d'un plan incliné permettant à la majeure partie du public de voir le band de façon convenable.  Un son un peu pourri qui n'est pas sans me rappeler une célèbre salle Bruxelloise.


Deux batteries sont présentes sur scène, Jet Black jouera donc ce soir là, ce qui constitue la première bonne nouvelle.  Trois écrans en forme de cadre sont placés derrière les musiciens. Diverses animations, photos et documents du groupe seront diffusés, le tout sensé rappeler l'ensemble de leur carrière.

Après l'inévitable Waltz In Black, introduit ici avec humour, le show commence par London Lady, ce qui à Londres semble prendre tout son sens.

Suivie par No More Heroes.  Petite surprise car ce morceau est en général réservé pour le rappel.  Hyper efficace, l'ambiance est à son comble dès le début du show,  Sur les écrans sont diffusés des photos prises par les fans eux-mêmes ce qui apporte une petite émotion supplémentaire, vraiment très réussi comme effet.

Un "coup de grâce" dispensable, un JJ Burnel qui se ramasse sur l'intro de "Peasant...", "Never To Look Back" un brin nostalgique, avec photos de Cornwell et Paul Roberts sur les écrans, je dois également citer "Norfolk Coast" qui a sonné d'enfer à mes oreilles et un "Skin Deep" qui, à mon étonnement, est accueillie par un public emballé.

Les morceaux joués par Jet black, avec le public scandant son nom sur l'intro de "Genetix", sont (outre ce dernier), "Golden Brown" et "Always the sun".  Si ces deux titres sont emblématiques du groupe, il amène chez moi un goût de trop peu.  Les dernières déclarations de Burnel annonçant une éventuelle fin du groupe si le pire devait se produire n'augure rien de bon.  C'est en tout cas ce qui me venait à l'esprit à ce moment là.  Reste peut être à citer "Tank" jouée à deux batteries, mwouais...
Pour terminer, je dirais que le band est en forme à n'en pas douter malgré un certain côté mécanique (les inévitables duchess, peaches,...), certains morceaux manquent à l'appel, certains choix sont discutables mais chacun y trouvera son compte.  Reste à espérer que les écrans seront présents sur la tournée européenne, ceux-ci apportant une réelle plus-value et mettant en perspective les raisons de cette tournée.


Oliinblack (un Homme en noir du plat pays)

* L'HMV Hammersmith Apollo est une salle de concert située dans le quartier d' Hammersmith à Londres

Aucun commentaire: