Blog Officiel Stranglers France

Et pour bien commencer l'année...
EN JANVIER, UNE INTERVIEW EXCLUSIVE DE BAZ POUR STRANGLERS-FRANCE

vendredi 4 avril 2014

Wonky Bus : les Anglais débarquent !


Quand je dis "les Anglais débarquent", je ne parle pas des Stranglers (pas seulement) mais de leurs fans britanniques. Comme à chaque European tour depuis 2009, un car rempli d’enthousiastes in black est en train de se préparer pour une petite incursion sur le continent.
Surnommé le "wonky bus" (en bon français, "bus de traviole"), il a pris le relais des voyages organisés par la société MGP au départ de la Grande-Bretagne et à destination des grands festivals continentaux, dans les années 80. A l’époque, le SIS s’en faisait le relais dès lors qu’il y avait les Stranglers au programme, ce qui a été le cas entre 1983 (Lille) et 1988 (Dusseldorf).


Owen Carne, organisateur de ces voyages organisés d’un genre un peu spécial et par ailleurs webmaster des Stranglers, nous explique le pourquoi du comment :
L’idée originelle était de faire connaître aux fans britanniques qui n’iraient pas à l’étranger en temps normal, les joies des concerts européens. Mais à la différence de MGP, je n’ai jamais pensé que les festivals convenaient pour ce genre de voyages, aussi je les organise uniquement pour les concerts normaux des Stranglers. Les histoires qui courent sur les voyages MGP sont devenues légendaires parmi les fans et j’avais envie de procurer la même opportunité à d’autres fans.

Qui a eu l’initiative de ces voyages et à partir de quand ?
Moi, à travers mon implication dans le SIS. J’ai organisé le premier voyage à Alkmaar (Hollande) en 1997 pour 45 personnes, ce qui nous a aussi permis de visiter Amsterdam. C’était vraiment intéressant mais j’ai dû arrêter pour raisons familiales. J’ai recommencé en 2009 par l’intermédiaire du forum anglais Burning up Times et j’ai été surpris par la réponse positive des fans. Pour la tournée européenne 4240, ça s’est terminé avec 80 personnes pour Paris (le premier Olympia) et Gand. De voir un tel enthousiasme avant et après le voyage m’a encouragé à continuer... après il y a eu Paris et Louvain la Neuve en 2010, puis, Utrecht et Louvain en 2012.

Pourquoi avoir appelé votre moyen de transport le "bus de traviole" ?
Le bus double du voyage de 2009 a eu un problème avec sa suspension entre Paris et Gand : il penchait sur la droite en roulant. C’est rigolo quand on y repense mais sur le coup, en tant qu’organisateur, ça a été un cauchemar. Les chauffeurs se sont arrêtés plusieurs fois dans des stations services pour essayer de réparer et nous avons commencé à perdre patience au fur et à mesure que l’heure du concert approchait. On est arrivé avec deux heures de retard à Gand et moins d’une heure avant que le groupe ne monte sur scène. C’est pour ça qu’on a donné un surnom affectueux au bus et le nom est resté.


Quels sont les problèmes majeurs d’organisation ?
Il est assez difficile en tant qu’individu, de faire des réservations groupées dans les hôtels. Ils ne semblent pas nous prendre au sérieux. Après les problèmes avec le "wonky bus", j’ai changé de compagnie de transport et n’ai eu qu’à m’en féliciter. Les tickets, ce n’est pas un problème puisque je contacte les promoteurs via le management du groupe. Et financièrement, les fans payent en temps et en heure. C’est très important, dans le climat financier actuel, de garder les voyages à un coût raisonnable et tout le monde a l’air content du rapport qualité/prix.

A combien de concerts assistez-vous à chaque fois ?
En général, on fait 2 concerts sur un déplacement de 2-3 jours. J’essaie de choisir des concerts avant un week-end et pas trop loin du Royaume-Uni. Les dates italiennes ou espagnoles sont donc exclues, à moins de trouver un "avion wonky". J’aimerais organiser un déplacement pour 3-4 concerts mais il y aurait moins de candidats et donc le prix serait plus élevé par personne.

Quelle est ta salle/ville préférée ?
Pour ma part, il y en a plusieurs pour différentes raisons. J’ai toujours aimé les concerts européens (spécialement en France) et j’ai vu les Stranglers sur le continent au moins une fois par an depuis 1988, à Dusseldorf. D’un point de vue "wonky", le concert à l’Olympia était vraiment spécial étant donné le caractère légendaire de la salle et j’étais content de visiter le Bataclan qui a une longue histoire avec le groupe [c’est là qu’a eu lieu le tout premier concert parisien en 1977]. Le Het Depot de Louvain était intéressant aussi parce qu’un peu vieux et fatigué quand nous y sommes allés... J’aimerais aussi faire une date allemande dans le futur.



Un souvenir mémorable ?
D’abord, la manière dont le groupe réagit à la présence du car de Britanniques dans le public. Baz y fait systématiquement allusion pendant le concert, ce qui est une forme de reconnaissance. Ensuite, ce sont les amitiés nouées entre les fans à l’occasion de ces voyages. Certains viennent seuls mais s’intègrent rapidement dans la "wonky family". c’est vraiment gratifiant...

Quelle est la réaction habituelle de la population quand elle vous voit ?
Généralement, c’est très positif, surtout de la part des fans locaux qui ont l’air ravis qu’on se soit déplacés en masse vers leur pays pour voir un concert. Les hôtels et les bars ont aussi l’air très contents de voir débarquer pleins de Britanniques assoiffés ! Les voyageurs wonky se sont toujours bien comportés et il n’y a jamais ou très peu eu d’incident... jusqu’à aujourd’hui.

Qu’est-ce qui se prépare pour la prochaine tournée européenne ?
De part mes liens avec le management et le fait que je m’occupe du site officiel, j’ai eu les dates un petit peu avant de pouvoir les communiquer. Comme c’est l’Espagne qui a été annoncée en premier, tout le monde s’attendait à ce que j’organise un voyage là bas. Les dates allemandes m’intéressaient aussi mais ça ne marchait pas au niveau du calendrier. Donc j’ai choisi Haarlem et Lille parce qu’elles sont autour du week-end de Pâques. On va débarquer à 60...

Quels sont les projets du wonky bus ?
J’aimerais organiser un autre voyage en 2014 en fonction de l’agenda des concerts. C’est une année spéciale pour le groupe et ce serait bien d’en faire un second. J’aimerais également apporter mon assistance à tous les fans européens désireux d’organiser un voyage vers le Royaume-Uni. Certains fans étrangers m’en ont déjà parlé, ça serait une sorte d’échange culturel "wonky"...




Donc, si vous croisez un tas de gens parlant anglais et portant des tee-shirts Stranglers à Lille et à Haarlem, 1° n’ayez pas peur 2° accueillez les chaleureusement, pas comme la police lilloise qui a gazé les jeunes fans britanniques en 1983, lors d’un des voyages organisés par MGP.

Aucun commentaire: