Blog Officiel Stranglers France

The Classic Collection: à l’occasion de la tournée française 2017, Stranglers-France organise un jeu concours

jeudi 11 avril 2013

JJ Burnel : "Mes réflexions sur notre dernière tournée"

Je profite d’un repos forcé, assis là à côté de mes béquilles, pour vous livrer mes réflexions sur notre dernière tournée.

Je dois vous dire qu’une fois la tournée terminée j’avais rendez-vous pour reconstruire mon LCA (Ligament Croisé Antérieur) que je m’étais déchiré durant un entraînement en août dernier. Ça vous donne juste une idée du planning chargé des Stranglers l’an dernier puisque ce fût la première opportunité qu’il m’ait été donnée pour me faire opérer et me reposer avant de reprendre la route avec le groupe.

Je présente donc mes excuses à ceux qui trouvaient que je ne sautais pas si haut ou si souvent que d’habitude. Comme Steve des Finchley Boys !

Ce fût une tournée à succès. Plus de gens sont venus nous voir que l’an dernier. D’après SJM, les promoteurs de ce tour, et en gardant à l’esprit que les chiffres de fréquentation des concerts cette année en Grande Bretagne sont 10% plus faibles que l’an dernier, ce fût un succès total.


On a même décidé de jouer dans des villes dans lesquelles nous n’étions pas retournés depuis une éternité comme Carlisle et Salisbury. La dernière fois à Carlisle, je me souviens qu’un type m’avait balancé une pinte de bière provoquant de ma part la réaction qu’il attendait j’imagine mais la police a voulu m’attraper à la fin du concert suite à une plainte déposée par le mécréant. Je m’échappais par une porte ils rentraient par une autre porte ! Flics incompétents !

Même le dernier concert à Croydon fût incroyable. Pourtant on aurait pu penser que ça allait être un bide, c’étaient des places assises pour un concert ajouté en fin de tournée après celui de la Round house complet très vite et après celui qui est traditionnellement devenu notre dernière date de tournée, Manchester.

Beaucoup de figures familières. Beaucoup de gens ont assistés à plusieurs concerts dans tout le pays. J’en conclus que ces personnes ont des conjoints très compréhensifs.

Durant ce tour on a décidé de varier les titres plus souvent que d’habitude. C’est lié au fait qu’on a dû apprendre et répéter 2 spectacles, un pour Jim seul au cas où Jet serait absent et un autre intégrant Jet. Et seul Jet peut interpréter « Genetix ».

Pour des problèmes de logistique, Il avait été décidé à l’avance à quels concerts Jet participerait. Certaines scènes étaient simplement trop petites pour accueillir 2 kits de batteries à la fois.
Pour nos techniciens, qui savent probablement jouer aussi bien que nous, aussi, ce fût la meilleure tournée à laquelle ils aient pu prendre part. Et ces mecs ne travaillent pas qu’avec les Stranglers.

Cependant, toutes les bonnes choses ont leur contrepartie et la première fût l’annonce du décès d’un vieil ami et fan du groupe, mort d’un cancer. Graeme Rennie est décédé le 9 mars. C’est grâce aux Stranglers qu’Il avait rencontré Nichola Still qui nous a aidé avec le SIS (Service d’Information Stranglers) il y a plusieurs années de ça. En fait j’ai appris que beaucoup de couples se sont formés grâce aux Stranglers. Graeme était Ecossais et Nichola venait du sud du pays. Ils avaient décidé d’émigrer à Perth en Australie occidentale et vivaient leur rêve. Le leur était définitivement une histoire d’amour. Ils avaient même acheté leur billet pour venir voir les Stranglers à Sydney et Melbourne en décembre durant notre tournée avec Blondie. La durée du vol était de 5 heures mais il a dû annuler à cause de sa maladie.

Au début de la tournée j’ai appris de France que quelqu’un que j’avais connu des années auparavant avait disparu. Certains se souviendront de Taxi Girl. Ils ont fait notre première partie lors de la deuxième tournée « La folie » je pense et ils avaient impressionnés. En fait j’avais produit leur seul et unique album « Seppuku » et j’avais dû demander à Jet de venir pour jouer la batterie sur l’album suite à la mort de leur batteur à l’âge de 19 ans, quelques semaines avant d’entrer en studio.
Après la séparation de Taxi girl, Daniel Darc* s’était forgé une solide réputation de poète et de chanteur. Nos chemins s’étaient croisés quelques fois et sa disparition se fera vivement sentir.

Beaucoup d’entre vous le savent, mon cher ami Wilko qui était mon co locataire en 1977  et qui était l’un des membres principaux de Docteur Feelgood depuis les débuts a aussi annoncé juste avant notre tournée qu’il allait jouer ses derniers concerts après avoir appris qu’il souffrait d’un cancer incurable. .

Des bonnes et des mauvaises nouvelles mais toutes me laisseront des souvenirs inoubliables.


*Décès de Daniel Darc
Traduction par Fredib

9 commentaires:

Anonyme a dit…

merci JJ ...un prompt rétablissement pour de futures balades en moto en France ;-)

Nathalie

Anonyme a dit…

je crois qu'on dit à moto , tant pis .... ;-)

Anonyme a dit…

heureusement qu'ils avaient décidé de varier les titres plus souvent que d'habitude...qu'est-ce ça aurait été sinon....
youz

Anonyme a dit…

Always the sun ........ ;-)

Nathalie

BEA a dit…

yeahh;superbe tournée,que de bons souvenirs!! merci JJ,merci aux THE STRANGLERS!! bon retablissement,a tres bientot <3!!!bisous

Anonyme a dit…

"heureusement qu'ils avaient décidé de varier les titres plus souvent que d'habitude...qu'est-ce ça aurait été sinon...."

Tu m'étonnes !

Tom

Annick a dit…

Prompt rétablissment à JJ et un tout grand merci à Fred pour son excellent travail de traduction!

Anonyme a dit…

Article très sympa
Maintenant ce qui serait génial serait pour prochain article:mes réflexions sur notre dernière tournée française!
Peut être???

Nathalie a dit…

En tous cas bientôt 40 ans de carrière dans le même groupe, c'est beau !!!!
Quoiqu'on en dise , ça ne doit pas être évident tous les jours et peu de groupes peuvent en dire autant ...