Blog Officiel Stranglers France

The Classic Collection: à l’occasion de la tournée française 2017, Stranglers-France organise un jeu concours

dimanche 24 mars 2013

Live at the Roundhouse, par Bladerunner

Décollage à 18h30 avec comme objectif " The Stranglers at the Roundhouse", évènement qui me tient à cœur pour marquer mes trente années de concerts "in black"( 1983 Festival Elixir-2013 the Roundhouse Londres).

Atterrissage à 18h30 (heure locale) sous la pluie, puis direction la gare de Stanted pour rallier le centre de la "City". Pour un concert programmé aux alentours de 21h15 je sais que le timing est serré et j'ai conscience d'en faire les frais.


Bingo !!! A 21h20 j'entre enfin dans le hall du Roundhouse où résonnent les riffs de "Goodbye Toulouse". "Oh shit !!!" le set est bel et bien entamé.
Billet en main, je gravis les marches trois par trois au risque de me vautrer et déboule dans la salle sous les accords de "Get a grip".
Pas le temps de tergiverser,"Norfolk Coast" prend le relais interprété par Baz puis "Time was once on my side", "Thrown away" version très nightclubbing et agréable surprise avec "Freedom is insane" version live inédite pour ma part.
Je profite de "Always the Sun" pour aller au bar commander ma première pinte de la soirée, bien méritée!!!
Retour pour savourer l'excellente interprétation de "Relentless". Le puissant "Bring on the Nubiles" annonce une montée d'adrénaline, mais l'effet s'estompe avec "Midnight Summer Dream" et "European Female" version live sans saveur ni surprise.
Puis le grand moment de la soirée arrive: "Jet Black, Jet Black, Jet Black..." Sous les clameurs du public, "papy" Jet prend les choses en main en entamant l'intro de "Genetix" excellemment interprété par le phrasé unique de Dave. Cela fait vraiment plaisir de revoir cette mine bougonne derrière ses fûts.
L'entêtant "Bitching" semble sonner la révolte, mais "Golden Brown" et "Skin Deep" nous ramènent à la raison.
L’amorce se fera à partir de "Nice'n'Sleazy" suivi d'un fracassant "Who wants the World" et percutant "Straighten Out". Meilleur moment du concert en y incluant les trois rappels.

Concert satisfaisant dans une salle magnifique offrant une acoustique exemplaire.
Seuls bémols de la soirée, mon retard qui me prive de "Toiler on the Sea", l'absence de "Down in the Sewer" joué à Aberdeen et Dundee, la set list qui selon moi est inégale dans sa conception et pas assez audacieuse.
Néanmoins une bonne soirée qui se terminera dans un Pub de Camden jusqu’à l'ultime son de cloche.


THE STRANGLERS Live at the ROUNDHOUSE
1- Toiler on the Sea
2- Goodbye Toulouse
3- (Get a) Grip (On Yourself)
4- Norfolk Coast
5- Time was once on my side
6- Thrown Away
7- Freedom is Insane
8- Mercury Rising
9- Peaches
10- Always the Sun
11- Relentless
12- Bring on the Nubiles
13- Duchess
14- Midnight Summer Dream
15- European Female
16- Genetix
17- Bitching
18- Golden Brown
19- Skin Deep
20- Nice'N'Sleazy
21- Who wants the World
22- Straighten Out
23- Something Better Change
24- No More Heroes
25- Tank


Partage d'émotions par Bladerunner

Aucun commentaire: