Blog Officiel Stranglers France

Et pour bien commencer l'année...
EN JANVIER, UNE INTERVIEW EXCLUSIVE DE BAZ POUR STRANGLERS-FRANCE

vendredi 7 décembre 2012

Rock-Interviews: Jet Black le 24 novembre 2007

Le 24 novembre 2007, à Sint Niklass en Belgique, Anne-Marie Mondan rencontrait Jet Black, l'indéfectible batteur des Stranglers.

Jet Black né le 26 août 1938 à Ilford (Essex), est le batteur du groupe franco-britannique The Stranglers ; avec Jean-Jacques Burnel, il est l'un des seuls musiciens permanents de la formation initiale du groupe. Doyen du quatuor depuis ses origines, il est considéré comme la mémoire du groupe. De par son âge, il est aujourd'hui le plus vieux batteur de rock anglais encore en activité.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Jet_Black_(musicien)


Le 4 Novembre 2007 vous avez fait un concert au Roundhouse à Londres pour célébrer le 30e anniversaire de votre passage dans cette salle. Vous avez joué les mêmes morceaux qu'en 1977. Peux-tu nous donner tes impressions, était-ce un sentiment de déjà-vu ?

 Presque, on a joué tellement de fois au Rounhouse dans ces années-là que cette salle est devenue notre deuxième maison. Cela faisait 20-25 ans que l'on n'avait pas mis les pieds là-bas car elle était fermée et plus utilisée pour accueillir des groupes de rock. Revenir au Roundhouse cela m'a rappelé combien le concert de 77 était bon ! C'est vraiment une belle salle que ce soit pour le public ou pour les groupes.


Ce concert t'a rappelé un souvenir ou une anecdote ?

Une anecdote....Tu me prends de court, de but en blanc je ne me rappelle pas d'une anecdote marrante.

Alors peut-être un bon ou un mauvais souvenir...

Je pense que le Roundhouse a été la période de notre carrière où brusquement le public a changé d'attitute envers nous. Les gens nous détestaient et ils ont commencé à nous aimer. Cette anecdote que je vais te raconter est arrivée en plein milieu d'un concert mais je ne pense pas que c'était celui d'il y a exactement 30 ans, mais en tout cas un de ceux que l'on a fait pendant ces années-là au Roundhouse. On était en train de jouer, le public nous détestait donc nous huait, etc..on a pensé qu'on n'allait pas se laisser impressionner par leur attitude, alors on s'est lancé dans ce qui a presque été un peu une chanson humoristique et le public a été amusé et brusquement ces gens ont vu quelque chose qu'ils n'avaient encore jamais vu en nous auparavant car ils pensaient qu'on était prétentieux, noirs, stupides...

Un gars sortant du Rounhouse nous a dit : "c'était un super concert...J'étais également là en 77...J'ai trouvé ça du tonnerre !

Oui, beaucoup de gens nous redécouvrent maintenant, ils ont laissé tomber la musique après les années 70 parce qu'ils devaient gagner leur vie, etc... et ils ont oublié les Stranglers, mais beaucoup de gens sont revenus, ils se rendent compte que 30 ans ont passé et qu'on est toujours là et que c'est toujours bien.

Penses-tu que tu es un "punk rocker" survivant ?

Oui, bien sûr. Je ne pense pas que le mot punk nous sied bien mais nous sommes certainement des survivants parce qu'on a été enterré tout au long de notre carrière, les médias disaient que c'était la dernière fois qu'on entendrait parler de nous... nous sommes toujours là et beaucoup de médias eux, non !

Version anglaise: Interview Jet BLACK November 24th 2007

Aucun commentaire: